Voyage de l’Arabie heureuse

Voyage de l’Arabie heureuse

Les Corsaires de Saint-Malo sur la route du café : 1708-1710 et 1711-1713.
Le seul royaume d’Yémen, à l’exclusion de toutes les autres régions de l’Arabie, produit l’arbre du café. Encore cet arbre ne se trouve-t-il en grande abondance que dans trois cantons principaux, qui sont ceux de Betelfaguy, Senan ou Sanaa et Galbany, du nom de trois villes qui sont dans les montagnes et dont Sanaa passe pour la capitale de tout le pays. Il est vrai que les montagnes font l’agrément, l’abondance et toutes les richesses du royaume d’Yémen car, comme j’ai déjà dit, tout ce qui s’étend le long de la mer Rouge n’est qu’une mauvaise plage sèche et presque stérile qui, en quelques endroits, a jusqu’à dix ou douze lieues de largeur, mais qui est bordée en revanche par ces mêmes montagnes, lesquelles outre le café portent beaucoup d’autres arbres, des fruits en quantité et où se trouvent enfin de l’eau fort saine, une agréable fraîcheur et un printemps presque continuel.

disponible chez l'éditeur
En stock - Expédié sous 24 heures

17,24 €
Partager

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Voyage de l’Arabie heureuse”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *